Faut-il sauver le lapin Nabaztag ?

Face aux difficultés financières, Violet, la société française qui a créé le Nabaztag le lapin connecté à Internet, est en redressement judiciaire depuis le 30 juin. L’entreprise se cherche donc un repreneur, et ce, avant le 4 septembre. Faute de quoi, le fameux lapin Nabaztag, animé à distance par les serveurs de Violet, restera immobile à jamais.

Un groupe de personnes à lancé une initiative pour sauver Nabaztag en créant un CBO (Customer Buy Out) pour racheter la société Violet. Si l’objectif de financement recherché est de deux millions d’euros, l’initiative a pour le moment recueilli des promesses pour un montant tout juste supérieur à cent mille euros.

Si la disparition de la société Violet ôtera la vie à tous les Nabaztag dans la nature, elle rendra surtout inconsolables des milliers de geeks, accros à leur Nabaztag. Sans doute est-ce ceux là que l’on retrouve dans la volonté de ne pas voir disparaître la société Violet. Mais n’est -ce pas, malheureusement, le triste sort de nombreuses sociétés geek qui n’ont pas trouvé de modèle économique pérenne ? Cette nouvelle reste cependant troublante à l’heure où d’autres sociétés françaises, à l’image de la société Withings et sa balance connectée, sortent des produits connectés ancrés dans notre quotidien. Pourquoi Violet n’a t-il pas réussi à s’ancrer sur le marché de l’Internet des objets ?

Rassurons-nous, un bruit court comme quoi la société Iliad, maison mère de Free, serait intéressée par une reprise de Violet. Ce mariage ajouterait sans doute un peu de folie à la Freebox qui, au delà de ses fonctionnalités généreuses, est quand même un peu trop sage.

La réponse début septembre… En attendant, la mobilisation des geeks sera intéressante à suivre.

Le WiFi communautaire arrive chez Free

Free annonce l’ouverture d’un réseau Wi-Fi communautaire en transformant les box de ses abonnés en hotspots, comme le fait déjà son concurrent SFR (anciennement Neuf/Cegetel) associé à l’espagnol Fon, pionnier en la matière. Seules les FreeboxHD (V5) sont concernées, soit potentiellement 3 millions de bornes Wi-Fi.

Le réseau est communautaire puisque accessible uniquement aux abonnés ADSL dégroupés du fournisseur d’accès.

Pour bénéficier de cette connexion gratuite à l’extérieur de chez lui, l’abonné doit d’abord s’inscrire en ligne afin d’obtenir identifiant et mot de passe. L’accès au Wi-Fi d’un autre abonné se fait sur une troisième adresse IP. En clair, les deux accès seront totalement distincts. Les abonnés peu partageurs pourront toutefois choisir de désactiver le module WiFi, ils ne pourront pas, en retour, profiter du service et se connecter depuis d’autres Freebox.

La Freebox devient client DLNA

La nouvelle mise à jour de la FreeBox apporte le support du protocole uPnP/DLNA. Ces acronymes sonnent barbare à vos oreilles ? Disons pour simplifier que ces protocoles se proposent d’uniformiser la connexion entre équipements multimédia d’un même réseau et d’en assurer la détection et la configuration automatique.

Au moment où LinkSys arrête discrètement la fourniture de ses Media Extenders annoncés au CES de janvier, Free propose une mise à jour de la FreeBox HD permettant la connexion aux serveurs DLNA du réseau. En pratique, il n’est plus besoin de bidouiller avec VLC pour pouvoir jouer par exemple des films stockés sur son ordinateur sur son téléviseur connecté à la FreeBox. Il faut rappeler qu’un serveur DLNA fait partie de Windows Vista mais on pourra lui préférer le serveur DLNA gratuit proposé par Google.

Même si l’usage concerne surtout les passionnés de la technique pour le moment, une telle annonce est rassurante sur la banalisation de ces technologies, enfin !

Superbe mise à jour de la FreeBox

Hier, surprise, quelques petits ratés de fonctionnement de ma FreeBox. Je décide de la redémarrer. Surprise, mise à jour du firmware. Bon, dont acte. Mais quelle belle surprise en constatant la nouvelle interface de navigation. Plus belle, plus graphique et utilisant mieux les touches de la télécommande. A chaque fonction correspond maintenant une icône là où il fallait avant connaître la touche de la télécommande. La sélection des radios devient aussi beaucoup plus aisée.


Bravo aux équipes de Free pour cette belle mise à jour.