Changeons, il le faut

Il y a deux semaines, j’ai vu le film de Jean-Paul Jaud « Nos enfants nous accuseront« . Sur une enquête de Périco Légasse, le film milite clairement pour une agriculture biologique et illustré par le choix d’un maire d’une nourriture exclusivement biologique servie à l’école du village. Ce film met largement en avant les conséquences sur la santé des pratiques de l’agriculture intensive.

Cette semaine, dans le cadre du Festival International du Film Nature et Environnement à Grenoble, j’ai vu en avant première le film « Sous les pavés la terre » de Thierry Kruger et Pablo Girault. Un large panorama des dégâts liés à la place de l’homme et des réflexions pour une présence plus raisonnée. Est-ce encore possible ? Mais n’est-il pas trop tard ?

De nombreuses interviews parmi lesquelles celles de :

Ne ratez pas ces films, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles et changeons, il le faut.