La Freebox devient client DLNA

La nouvelle mise à jour de la FreeBox apporte le support du protocole uPnP/DLNA. Ces acronymes sonnent barbare à vos oreilles ? Disons pour simplifier que ces protocoles se proposent d’uniformiser la connexion entre équipements multimédia d’un même réseau et d’en assurer la détection et la configuration automatique.

Au moment où LinkSys arrête discrètement la fourniture de ses Media Extenders annoncés au CES de janvier, Free propose une mise à jour de la FreeBox HD permettant la connexion aux serveurs DLNA du réseau. En pratique, il n’est plus besoin de bidouiller avec VLC pour pouvoir jouer par exemple des films stockés sur son ordinateur sur son téléviseur connecté à la FreeBox. Il faut rappeler qu’un serveur DLNA fait partie de Windows Vista mais on pourra lui préférer le serveur DLNA gratuit proposé par Google.

Même si l’usage concerne surtout les passionnés de la technique pour le moment, une telle annonce est rassurante sur la banalisation de ces technologies, enfin !

Soft At Home

Orange, Sagem Communications et Thomson ont lancé Soft At Home destiné à créer un standard pour l’interconnexion des équipements multimédias autour de la LiveBox.

« A ce jour, aucun acteur ne dispose à lui seul de la clef qui permettra d’ouvrir les opportunités promises par le « Home Networking », alors que les enjeux sont majeurs : sur la seule Europe de l’Ouest, le cabinet Strategy Analytics prévoit que 65 millions de foyers disposeront d’un routeur Wifi en 2011, une augmentation moyenne annuelle de 25% par rapport à 2007. Strategy Analytics prévoit également que plus de 600 millions de terminaux connectables sur ces réseaux domestiques seront vendus en 2012, une augmentation moyenne annuelle de 30% par rapport à 2007. » (extrait du communiqué trouvé sur le site de SoftAtHome)

Il me semble pourtant qu’il existe déjà un standard, le DLNA (Digital Living Network Alliance), qui est censé permettre cette interopérabilité et déjà adopté par plusieurs fabricants… Ne serait-ce pas à nouveau une initiative destinée à contrer les standards et imposer un écosystème et permettre ainsi de s’assurer une plus grande fidélité des clients. En effet, le coût d’acquisition pour changer d’opérateur serait alors plus élevé…

Lien :

DLNA

DLNA, Digital Living Network Alliance, quatre lettres à retenir car il se pourrait qu’elles permettent, enfin, de jeter les bases d’une « vie numérique » en standardisant la connexion à des serveurs multimédia sur le réseau local.

La DLNA est une alliance de sociétés de production d’appareils électroniques, de périphériques mobiles et d’ordinateurs personnels, ayant pour but de définir un standard qui rende interopérables les produits de ces différentes sociétés d’être et de permettre la création un réseau d’appareils électroniques au sein du foyer, les consommateurs pouvant ainsi accéder au contenu de leur vie numérique plus facilement.

Les périphériques compatibles DLNA ont deux fonctions différentes. Les « serveurs » distribuent des médias, tels que des fichiers image, musicaux ou vidéo, alors que les « clients » reçoivent et lisent les médias. Certains périphériques jouent ces deux rôles.

Longtemps d’une diffusion anecdotique, DLNA commence à se répandre grâce à son implémentation sur des produits grand public tels que la console PlayStation 3 et le téléphone Nokia N95.

Liens :