Le retour de Didier Porte

Une semaine après son éviction de l’antenne de France Inter (Lire J’ai mal à ma France Inter), Didier Porte est de retour… sur Arrêt sur Images sur le même créneau horaire que celui qu’il occupait avec sa chronique le jeudi matin.

Pour retrouver Didier Porte, il suffit de se rendre sur le site d’Arrêt sur images ou de s’abonner au podcast.

Longue vie à cette nouvelle chronique.

Liens :

Arrêt sur images revient… sur la Freebox

Après sa version web, Arrêt sur images, l’émission de décryptage et d’actualité des médias de Daniel Schneidermann, renaît sous la forme d’une chaîne de télévision sur le canal 94 de Freebox TV. Diffusée durant 10 ans sur France 5, l’émission s’est attachée à analyser l’image télévisuelle et ses enjeux et à décoder la manière dont elle influence les téléspectateurs. Un éveil du sens critique du téléspectateur bienvenu dans un monde du tout image où l’émotion supplée souvent le fond.

Totalement indépendante car exclusivement financée par l’abonnement (2,50 €/mois), cette chaîne proposera tous les jours de la semaine de 19 h 30 à 21 h 30 l’émission hebdomadaire analysant et décryptant l’actualité telle qu’elle est présentée par les medias (TV, presse écrite, radio et Internet) et une cinquantaine d’émissions d’archives (2008).

Découvrez la gratuitement tous les jours du mois de décembre.

Arrêt sur images

L’émission Arrêt sur images n’est certes plus diffusée mais ce n’est pas terminé. En effet, Daniel Schneidermann poursuit le concept sur Internet au travers de son site financé par l’abonnement.

Les fanas de l’émission de Daniel Schneidermann le savent mais il est toujours bon de le rappeler, l’émission Arrêt sur images n’est certes plus diffusée mais ce n’est pas terminé. En effet, Daniel Schneidermann poursuit le concept sur Internet au travers de son site financé par l’abonnement.

Voici le best-of de son dernier sujet consacré à « Le gouvernement a peur du buzz, parce qu’il ne le maîtrise pas ».

Exceptionnellement, ce sujet est disponible dans son intégralité (1 h 02 m) sur le site. On retrouvera aussi les autres sujets traités depuis plus de six mois sur le site de l’émission.

Liens :