La petite reine se déchaine

Qu’y a t-il de plus classique qu’un vélo ? Pendant longtemps, se poser même la question paraissait saugrenu tellement fut lente l’évolution du vélo. A ce titre, la frise chronologique de l’évolution du vélo présentée sur Wikipedia est plutôt impressionnante.

Cela n’est (heureusement) plus le cas. Les énergies créatrices se déchaînent et proposent de nouvelles approches dans de nombreux domaines. Deux exemples illustrent cette créativité.

Continuer la lecture de « La petite reine se déchaine »

Le train des Pignes a cent ans

Seule survivante du plus vaste réseau des Chemins de Fer de Provence maillant la Provence au début du siècle dernier, la ligne du train des Pignes fête ses cent ans. Exploitée par Veolia, cette ligne de chemin de fer relie Nice à Digne en passant par des paysages magnifiques. Elle constitue pratiquement un pèlerinage pour tout amoureux des trains autres que rapides et plus généralement pour ceux pour lesquels le temps est quelque chose de trop précieux pour le consacrer à courir.

Alors que certaines lignes de chemin de fer touristique comme le train du Vivarais connaissent des grosses difficultés financières, cette ligne vient de retrouver une nouvelle jeunesse avec la livraison de matériel ferroviaire récent suite à l’incendie d’une rame. En effet, pour toute touristique que soit la ligne, elle assure une véritable mission de transport entre certains village reculés et la métropole régionale que constitue la ville de Nice. On regrettera toutefois que la gare terminus historique ait dû céder sa place sans que son avenir soit véritablement défini.

Ce centenaire est l’occasion de nombreuses manifestations, notamment les 2 et 3 juillet 2011. La Poste salue aussi cet anniversaire avec un timbre commémoratif.

Liens :

L’effet papillon du volcan islandais

Nous vivons en ce moment une parfaite illustration de l’effet papillon. Une éruption, jugée peu importante du volcan islandais Eyjafjöll, provoque la perturbation d’une grande partie du trafic aérien européen pendant plusieurs jours.

Annulations de vols

L’effet papillon est ici créé par la conjonction de l’alerte donnée par le Volcanic Ash Advisory Centre de Londres et l’application par les états européens du principe de précaution. On redoute en effet que les cendres volcaniques n’altèrent gravement le fonctionnement des réacteurs des avions modernes. Or, si l’expérience passée a souvent consisté en catastrophes évitées de peu, les connaissances en ce domaine sont encore assez légères d’où l’application plutôt radicale d’un principe de précaution maximal, sans doute exagéré.

On ne pourra s’empêcher de noter au passage l’importance prise par le transport aérien dans notre vie de tous les jours. Les chiffres de 30.000 vols quotidiens en Europe sont en effet impressionnants et dénotent pour le moins d’une certaine fragilité du transport aérien moderne. D’autres chiffres sont tous aussi impressionnants avec une perte de 200 M$ par jour pour les compagnies aériennes et plus de 100.000 naufragés du transport aérien en quelques heures.

SNCF Direct sur iPhone

SNCF Direct sur iPhone

Dans la foule des applications pour iPhone, il en est certaines qui paraissent tellement évidentes qu’on se demande pourquoi elles n’existaient pas auparavant. Dernière dans la série, l’application SNCF Direct est récemment apparue sur l’AppStore. Le concept est tout simple, reproduire dans votre poche le panneau d’affichage des trains au départ et à l’arrivée dans la prochaine demie-heure des grandes gares en France. Au besoin, l’application vous propose les gares les plus proches de l’endroit où vous vous situez. Vous enregistrez alors les gares fréquemment utilisées et l’information vous est accessible en quelques secondes. Le crédo Apple est bien respecté : un besoin, une application…

Pratique : pour connaître le retard de son train, il suffit de regarder l’heure d’arrivée à destination ou dans une prochaine gare si le reste du trajet est supérieur à 30 minutes.

Liens :

Les Bus Cyclistes

Le transport à vélo reprend doucement une place qu’il est dommage qu’il ait perdu et certaines initiatives, si elles peuvent paraître loufoques, n’en sont pas moins d’une grande cohérence.

Ainsi, les Bus Cyclistes.

L’idée ici est simple. Elle consiste à créer des « lignes de bus cyclistes ». A la manière des bus pédestres, ces lignes de bus consistent à créer des groupes de personnes cherchant à faire tout ou partie d’un même trajet à vélo plus ou moins au même moment, en général pour se rendre sur leur lieu de travail. Si ce trajet peut évidemment être effectué en solo, l’intérêt de ce genre d’initiative est cependant fort et multiple. En effet, il crée une dynamique de groupe propice à inscrire cette démarche dans la durée mais, et surtout, le groupe ainsi constitué est appréhendé comme un véritable véhicule lorsqu’il est amené à se déplacer sur la chaussée routière. Cette différence de perception constitue, en pratique, un gage de sécurité indéniable pour les cyclistes propre à faire tomber des barrières et à susciter des motivations.

A l’heure où une voiture retirée de la circulation pour un trajet domicile-travail équivaut à plus ou moins une tonne de CO2 rejeté de gagné par an, toutes les initiatives qui permettent de renforcer les modes de transports alternatifs et propres doivent être saluées.

Visiter :

L’aviation commerciale et le défi du changement climatique

A l’heure de la révision généralisée de nos comportements au vu des enjeux du défi du changement climatique, l’aviation commerciale ne peut rester en dehors du débat. Elle a ainsi pris deux engagements :

  • Stopper l’augmentation des émissions de CO2 en 2020.
  • Réduire de moitié les émissions en 2050 par rapport à un niveau de référence établi en 2005.

Ce pari semble audacieux à l’heure où les industriels réussissent à réduire la consommation de 1,5 à 2 % par an mais que le trafic augmente de 4 à 5 % par an. Ainsi, de nombreuses pistes sont explorées et déjà mises en oeuvre. En témoigne, le début de carrière de l’Airbus A380 où la réduction de la consommation par passager est mise en avant par le recours à des commandes de vol électroniques et à des matériaux composites plus légers. D’autres pistes existent. Ainsi, les travaux de recherche sur les ailes volantes continuent, notamment avec le projet Boeing X-48, dans la mesure où ce type de configuration permettrait une économie de 25 % de carburant par une augmentation de la surface de l’aile. L’amélioration des routes aériennes et la réduction des temps d’attente sont autant de pistes. Reste qu’en admettant que les solutions aient été trouvées, la durée de vie d’un avion se situe entre 20 et 30 ans. Il faudrait donc que les technologies soient disponibles très rapidement pour que les objectifs puissent être tenus. Lire :

Radars aux feux rouges

Vous avez aimé les contrôles de vitesse automatisés, vous allez adorer les radars automatisés aux feux rouges. Faites le compte de vos points et préparez vos chéquiers !

Allez, pour le lancement, voici la liste des premières installations prévues, il y en a pas pour tout le monde :

06
La Trinité
  • Boulevard François Suare / Rue Simon Rouvier
13
Marseille
  • Boulevard du Maréchal Juin / Rue Pierre Roche (4e)
  • Boulevard R. Dorgeles / Chemin de Fontainieu (14e)
  • Boulevard Baille / Rue des Vertus (5e)
  • Avenue Clot Bey / Rue Callelongue (8e)
  • Boulevard R. Rolland / Rue François Mauriac (10e)
15
Aurillac
  • Boulevard de Verdun / Rue Robert-Garric
  • Avenue des Pupilles de la Nation / Rue du Cayla
22
Saint-Brieuc
  • Avenue Corneille / Rue Lafayette
31
Toulouse
  • Boulevard Riquet / Allées Jean Jaurès
  • Route de St-Simon / Chemin Abadie
  • Avenue Jean Chaubet / Rue de l’Ayga
  • Avenue de Fronton / Rue Paul Verlaine
33
Bordeaux
  • Cours de la Martinique / Cours Portal
  • Boulevard du Président Wilson / Avenue d’Arès
  • Cours de la Marne / Rue Malbec
  • Boulevard du Président Roosevelt / Route de Toulouse
  • Cours de Verdun / Place de Tourny
34
Carpentras
  • Avenue Notre-Dame de Santé / Avenue de l’Europe
44
Nantes
  • Boulevard des Belges / Rue du Coudray
  • Rue de l’Hôtel de Ville / Rue du Moulin
  • Boulevard Guist’Hau / Rue Geslin
  • Quai de la Fosse / Rue Mathurin-Brissonneau
51
Vitry-le-François
  • Faubourg de Châlons / Rue Emile-Paillard
57
Metz
  • Avenue André malraux / Rue Lothaire
  • Rue Sente à My / Rue Gabriel Pierné
  • Rue Laveran / Route de Strasbourg
59
Lille
  • Boulevard Emile Dubuisson / Boulevard des Cités-Unies
  • Rue de la Basée / Rue du Turenne
  • Rue du Fbg d’Arras / Rue de Marquillies
63
Clermont-Ferrand
  • Boulevard Etienne Clementel / Rue du Solayer
  • Boulevard Léon Jouhaux / Rue François Taravant
  • Boulevard Ambroise Brugière / Rue des Gravanches
  • Rue Anatole France / Rue de la Condamine
67
Strasbourg
  • Rue de Lausanne / Quai du Général Koening
  • Allée de la Robertsau / Boulevard Tauler
  • Route de Schirmeck / Route d’Ostwald
  • Route des Romains / Rue de l’Engelbreit
69
Lyon
  • Rue Marc Bloch / Avenue Jean-Jaurès (7e)
  • Route de Vienne / Avenue Berthelot (7e)
  • Rue du Bourbonnais / Rue Sidoine Apollinaire (9e)
  • Cours Lafayette / Rue de Créqui (3e)
75
Paris
  • Quai F. Mitterrand / Pont du Carrousel (1er)
  • Quai de Gesvres / Rue St-Martin (4e)
78
Le Vésinet
  • Boulevard Carnot / Avenue du Général de Gaulle
  • Boulevard Carno / Rue d’Angleterre
  • Route de Montesson / Boulevard des Etats-Unis
84
Avignon
  • Quai de la ligne / Porte Saint-Joseph
  • Rocade Charles de Gaulle / Avenue des sources
Cavaillon
  • Avenue de Verdun / Rue Henri Fabre
Maubec
  • Route de Cavaillon / Route d’Apt
Orange
  • Boulevard Daladier / Rue Caristie
Pertuis
  • Cours de la République / Boulevard Victor Hugo
Sorgues
  • Avenue d’Avignon / Allée de la Traille

A n’en pas douter, une mise à jour des GPS ne va pas tarder…

Alpazur, un symbole de la nostalgie ferrovière

Allez savoir pourquoi, des générations de petits garçons ont joué au train électrique. Si le train véhicule toujours une forte nostalgie, le temps des trajets mythiques est malheureusement révolu.

Parmi ces liaisons mythiques et spectaculaires, le trajet reliant Genève à la Méditerranée en traversant les Alpes, la mythique ligne Alpazur, a été malmené depuis plusieurs années pour devenir quasi inexistant aujourd’hui.

Symbole particulièrement palpable, la gare de Digne les Bains est aujourd’hui envahie par les herbes. En effet, la liaison ferrée SNCF a été abandonnée depuis des années au profit d’une liaison par car. De plus, les correspondances avec le train des Pignes n’étant plus assurées, la plateforme d’interconnexion dépérit lentement au doux soleil de Provence.

La création du Sillon Alpin lui redonnera t-il un semblant de renouveau. Il s’agit là d’un doux rêve. Je crains plutôt que l’époque du Voyage en train ne soit définitivement révolue au profit du trajet, qui se doit d’être rapide par définition… Il existe encore certains trajets d’une autre époque tels que le Lyon-Bordeaux à qui il ne manque que la vapeur pour nous transporter près d’un siècle en arrière.

Lire :

La roue Nimbus

Voici la simplification du vélo poussée à son paroxysme, la roue proposée par Nimbus.

Une roue de 20 pouces, deux pédales, point. Pas de selle, même pas en option… Pour la course, vous repasserez, il n’y a pas de vitesses non plus…

Si un don certain pour l’équilibrisme est évidemment requis, nul doute que ce mode de transport soit sportif et que vous ne passiez pas inaperçu.

Pour 90 USD, vous partez avec !

Je ne serais pas étonné de la voir détrôner le monocycle dans certains numéros.

Prime à la casse

Annoncé aujourd’hui, voici le grand retour de la prime à la casse. La différence ? Cette année, ce sera la Sarkozette « des mesures pour soutenir l’automobile avec, notamment, la création d’une prime à la casse de 1000 euros pour les français qui se débarrasseront d’un véhicule de plus de dix ans pour en acheter un neuf ».

Si le bénéfice à court terme d’emploi est prévisible (à défaut d’être certain), qu’en est-il d’aider plutôt au recul de la place de la voiture en ville ?

France Autopartage pourrait sans doute militer pour que cette prime soit aussi attribuée à ceux qui se débarassent d’un véhicule pour adhérer à un service d’AutoPartage. Voilà une mesure qui serait résolument moderne.