Les Google Webmaster Tools s’enrichissent

Au delà des incontournables outils connus par la majorité des utilisateurs d’Internet, Google propose des outils très précieux pour les webmasters, les personnes en charge de la création, de la réalisation et du bon fonctionnement des sites web. Fidèle à la philosophie, ces outils sont gratuits et se veulent être destinées à améliorer le web.

Parmi ceux-ci, les plus anciens sont sans doute les Google Webmaster Tools. Longtemps réservés à vérifier qu’un site web était conçu de façon à permettre son indexation correcte, les Google Webmaster Tools viennent de recevoir une belle mise à jour permettant de mieux connaître son référencement et la transformation de celui-ci sur les différentes requêtes soumises au moteur de recherche de Google.

On se délectera de suivre le nombre d’affichages quotidien et le taux de clic correspondant aux résultats de chaque requête. Avec un taux de conversion de 60 % à 75 %, on y voit clairement l’importance d’une présence en première ligne des résultats de recherche. On y voit aussi l’illustration du phénomène de la longue traîne qui génère du trafic entrant sur de nombreuses requêtes périphériques au sujet principal.

Cette information ravira les gourmands de chiffres. Les principaux enseignements restent toujours un contenu pertinent et la sempiternelle recherche de liens entrants optimisés qui restent la meilleure garantie d’une bonne place dans les résultats de recherche.

Wave vs Bing

La bataille entre les géants du Web a connu aujourd’hui un nouvel épisode. En effet, alors que Microsoft s’apprête à lancer Bing, son nouveau moteur de recherche, avec un budget marketing important (on parle de 80 M$), voici que, lors d’un keynote, Google annonce son prochain outil communicant et collaboratif, Wave.

Alors qu’il ne s’agit que d’une annonce pour un projet encore en développement, le buzz est déjà énorme (article en anglais publié sur ZDNet.com, article complet en anglais publié sur Mashable). Un rapide coup d’œil sur twitter, le parfait outil à buzzer, permet de s’en rendre compte : recherche Wave sur twitter.

La communauté des internautes a sans doute déjà choisi son nouveau chouchou. Gageons que Google n’aura pas à dépenser la même somme pour lancer Wave.

Google I aurait vécu

Franck Poisson, ancien DG fondateur du bureau France de Google de 2002 à 2004, prédit qu’Eric Schmidt et/ou Larry & Sergey ne finiront pas l’année 2009 aux commandes de Google. Fleuron de la révolution Internet, Google aurait vécu sous la forme que nous lui connaissons.

Pourquoi ? Franck Poisson s’explique sur son blog.

Si Google semble pour le moment épargné par la crise et conserve une position incontournable pour son moteur de recherche et ses publicités contextuelles, son cours en bourse a déjà beaucoup baissé et la poursuite de la croissance passée s’annonce difficile. La fin de Google époque I ?

Google indexe l’audio

Après l’indexation des textes qui a fait la renommée et la fortune de Google, voici l’audio.

En effet, depuis peu, les laboratoires Google proposent Gaudi, pour "Google Audio Indexing", permettant la consultation de clips video liés à la campagne électorale aux Etats-Unis avec une recherche par mots clés. Le site propose alors les clips contenant les mots recherchés et affiche leur position dans le texte ainsi que la phrase dans laquelle ils sont prononcés. Si les technologies d’indexation audio ne sont pas nouvelles, il y a fort à parier que Google élargira son recours à d’autres contenus.

Rappelons ici que Google propose déjà des publicités audio ainsi qu’une solution de radio automation. Gaudi pourrait ici ressembler au chaînon manquant. Une histoire à suivre…

Lien :

Google en veut à vos 404

Après le moteur de recherche, la messagerie, la régie publicitaire et bien d’autres services, voici que Google vous propose de vous aider pour vos 404.

Quoi ? Diront certains. Qu’est ce que Google veut à ma vieille 404. Une précision pour les plus jeunes, la 404 est un modèle assez mythique des automobiles Peugeot datant des années 1960 à 1970. Les nostalgiques se souviendront non sans émotion de ses ailes très caractéristiques.

La plupart se demanderont ce qu’est que ce nouveau service au nom bien abscons.

Certains sauront que 404 fait référence à un message d’erreur pour une page non trouvée sur Internet.

Certans sites ne proposent aucune prise en charge de ce message d’erreur, l’utilisateur est alors très agréablement accueilli par le très chaleureux message : Error 404 – Not found. L’internaute doit alors passer son chemin sans autre forme de procès.

D’autres sites gèrent cette erreur et vous proposent un contenu alternatif, voire leur page d’accueil.

A tous, Google propose à présent un petit outil permettant d’afficher un moteur de recherche prérempli avec les termes de l’adresse de la page recherchée pour guider l’internaute vers d’autres pages éventuellement pertinentes. Pour les concernés, rendez-vous sur les Google Webmaster Tools à la rubrique Outils.

En pratique donc, pour Google, une façon supplémentaire d’assurer du trafic pour son moteur de recherche. Il est vrai qu’ils doivent être un peu en manque. Et n’oubliez pas de cliquer sur les publicités affichées pour soutenir leur cours en bourse.

Un moteur de recherche écologique

Heureuse évolution, l’écologie est dans tous les esprits.

L’équipe d’Ecoogler l’a bien compris et vient de lancer un moteur de recherche écologique. L’idée est simple, une recherche vaut une feuille, 10.000 feuilles valent un arbre planté en Amazonie. Un compteur affiché sur la page d’accueil reflète cet esprit.

Côté résultat de recherche, Ecoogler est basé sur Google…

En pratique, Ecoogler donne l’argent nécessaire pour la plantation d’un arbre en Amazonie à l’association Aquaverde.

ONG fondée à Genève en Suisse en 2002, Aquaverde s’est donnée pour but de promouvoir et aider à la réalisation de toutes les initiatives possibles concernant l’interaction entre la société et son environnement dans la perspective du développement durable et du respect de la dignité des personnes.

L’association concentre principalement ses efforts à préserver les ressources naturelles d’eau en Amazonie qui représentent, de nos jours, un quart des réserves en eau douce de notre planète.

Un autre moteur de recherche écologique, Ecoogle, propose Google sur un fond noir en partant du principe qu’une page blanche consomme en moyenne 77 Watts pour s’afficher sur votre écran contre seulement 52 Watts pour une page noire…

President Sarkozy – une simple américanisation de plus ?

On entend de plus en plus dans les media l’expression « president Sarkozy ». Mais, d’où nous vient ce nouvel usage ? Je ne me souviens pas d’avoir entendu auparavant utilisée l’expression « président Chirac » mais oh combien de fois l’expression « president Bush »…

Serait-ce donc une simple américanisation de notre langage de plus ?

A l’heure des stratégies de communication sur Internet, ce serait naïf de se limiter à cette simple explication. L’association de deux termes ressemble à s’y méprendre aux stratégies d’optimisation de sites web pour les moteurs de recherche mais on ne refera pas ici un cours d’optimisation pour moteurs de recherche.

Va t’on parler bientôt de Googlelisation de la vie politique et de sa communication ???

Et n’oubliez pas d’omettre l’accent puisque 1) ce n’est pas du français 2) ça passe mieux les moteurs de recherche sur Internet !!!