WP Solar

Energ’Y Citoyennes est une société créée en 2016 avec pour vocation d’installer des panneaux solaires sur les toits des bâtiments de l’agglomération grenobloise. L’idée a germé à l’occasion de la Journée de la Transition 2014.

La société reposant sur le bénévolat de ses sociétaires, je me suis rapidement retrouvé à gérer le site Internet.

L’affichage sur le site web des données de production des panneaux solaires m’a rapidement paru être un outil utile pour concrétiser la production du réseau et en voir la progression.

Continuer la lecture de « WP Solar »

UPnP s’attaque à l’internet des objets

IoT, UPnP sont des acronymes abscons pour vous ? Plus pour bien longtemps.

En effet, le forum UPnP travaille à une version UPnP+ pour une interconnexion simplifiée des objets connectés (le fameux Internet of Things ou IoT).

P’n’P (Plug and Play) était déjà le standard qui a révolutionné la connexion des périphériques d’ordinateurs. En effet, aujourd’hui, qui se pose encore une question de compatibilité en connectant un périphérique USB ? Qui se souvient encore de la configuration de la vitesse, de la parité et des bits d’arrêt de la moindre liaison série ou des conflits d’interruptions pour toute nouvelle carte insérée dans son unité centrale ?

L’objectif d’UPnP+ est d’apporter la même facilité d’interconnexion à ces objets connectés qui commencent à se multiplier rapidement. N’étant probablement qu’au début d’une déferlante d’objets connectés, une standardisation de leur interconnexion est plus que bienvenue.

Les échanges reposeraient sur un protocole XMPP, déjà largement utilisé par les services de messagerie instantanée.

La mode étant plutôt aux protocoles propriétaires, tous les fabricants joueront-ils le jeu ? A n’en pas douter, en cas d’adoption, cela aura aussi une incidence sur les prix de ces objets. Nike vient d’ailleurs opportunément de se retirer de la course en retirant son FuelBand du marché. Un hasard ?

Liens :

Tendances pour les réseaux sociaux en 2014

Vous êtes perdus dans le monde des réseaux sociaux, entre les réseaux existants et les émergents ? Vous vous posez la question de quel réseau social pour quel usage ?

Pas de panique et jetez un œil sur cette vidéo.

Si une tendance semble s’affirmer, les nouveaux réseaux sociaux tendent à se focaliser uniquement sur un usage mobile.

Connaissez-vous IFTTT ?

Connaissez-vous IFTTT (prononcez IFT) ? IFTTT est l’acronyme de IF This Then That (Si ceci alors cela). En pratique, IFTTT est un service web qui exécute des tâches automatiquement entre divers sites web en fonction de critères déclencheurs. Simple, IFTTT permet l’automatisation de tâches auparavant réservées aux personnes sachant manipuler les interfaces de programmation des différents sites. Par exemple, sauver automatiquement les images Instagram sur le service de stockage DropBox.

Continuer la lecture de « Connaissez-vous IFTTT ? »

Web In Alps #9 pointe le bout de son nez

Evénement 100 % dédié aux acteurs du web alpin, la tenue de Web In Alps #9 est à présent confirmée le 30 novembre 2013.

Logo Web In Alps

D’une durée d’une journée et articulée autour d’un programme conséquent d’une dizaine de conférences, WIA#9 permettra de réunir à Grenoble entrepreneurs, porteurs de projet et investisseurs de l’internet alpin.

Pour sa neuvième édition, l’association Web In Alps confirme une formule qui a marqué le succès de Web In Alps #8., une dizaine de conférenciers de haut vol, de longs espaces de networking, un buffet à la hauteur et une organisation à la hauteur. Une équipe renforcée, une véritable dynamique régionale avec le rapprochement avec Chambé Carnet (Chambéry) et Rencards du Web (Annecy), l’association s’est même fendue d’un nouveau logo.

Rendez-vous à la Chambre de Métiers de Grenoble le 30 novembre. Tous les détails sur le site de l’association Web In Alps. La billeterie est déjà ouverte sur Yurplan.

WordPress a dix ans

Oui, bon anniversaire à WordPress.

Outil précieux pour le développeur web ou le bloggeur, WordPress est sans doute assez (trop ?) inconnu du grand public. En deux mots, WordPress est une plateforme permettant de créer et maintenir facilement tout type de site web. Le charme de WordPress est qu’il s’agit d’un outil open source et gratuit. Il bénéficie d’une forte dynamique lui assurant un rythme d’évolution fort. Ce blog est évidemment basé sur WordPress.

Il est surprenant d’entendre parler à la radio de la lutte contre la contrefaçon, notamment dans l’industrie du logiciel, sans entendre un mot sur le logiciel libre. Il est vrai qu’était interviewé un représentant de Microsoft qui avait beau jeu d’insister sur les risque des logiciels piratés et de mettre les emplois dans la balance. Quid des emplois générés par le logiciel libre ? Longue vie à WordPress…

Petite spéculation autour de Google Glass

Avec les annonces récentes de lancement des applications Facebook et twitter pour Google Glass, il est permis de se lancer dans quelques spéculations sur ce que sera la vie avec la généralisation des Google Glass.

Un bref récapitulatif des technologies en présence.

Pour faire simple, nous disposons d’un terminal géolocalisé avec une caméra et un accès à Internet plus deux, trois autres gadgets. En pratique, Google Glass peut donc « voir » et « situer » tout type d’information. Les applications souvent présentées couvrent toutes sortes de déclinaisons des possibilités apportées par la réalité augmentée mais restent bien sages.

La connexion à Internet nous permet de disposer d’un effet de levier informatique sur l’information visuelle et géographique disponible. Il suffit d’avoir testé des algorithmes de reconnaissance faciale pour rapidement imaginer toutes sortes de fonctionnalités.

En pratique, vous utilisez un ordinateur qui sait qui vous êtes, où vous êtes, ce que vous voyez, qui sait potentiellement reconnaître les personnes que vous croisez et qui peut envoyer toutes ces informations vers tel ou tel service avec tous les croisements de données envisageables. De plus, l’actualité est riche d’exemples d’applications qui aspirent, souvent sans notre consentement clairement compris, le contenu du carnet d’adresses stocké sur notre smartphone. Dans un autre registre, le ciblage publicitaire nous étonne de plus en plus chaque jour. Il n’est donc pas besoin d’être paranoïaque pour imaginer le champ des possibles avec les données récoltées par Google Glass.

Devant le volume de données, sera t-il encore possible d’y adosser un contrôle quelconque à la façon de la CNIL en France ? Que peut déjà aujourd’hui cette même CNIL devant les informations stockées par Facebook récoltées soit directement, soit avec son Social Graph ? Et ne parlons même pas ici de Big Data…

De plus, quid des détournements possibles, des usages non publiés de ces outils ? Enfin, lorsque l’on voit l’information sur notre vie que stockent déjà nos téléphones portables, on est en droit d’imaginer des scenarii aujourd’hui insupportables.

Nul ne sait imaginer toutes les applications possibles. Il est cependant fort à parier que la notion de vie privée va devoir être sérieusement défendue ou redéfinie.

Web In Alps #8 pointe le bout de son nez

La tenue de Web In Alps #8 est à présent confirmée.

Pour sa huitième édition, l’association Web In Alps passe à la vitesse supérieure avec une équipe renforcée, un nouveau lieu, une nouvelle formule et une nouvelle ambition.

D’une durée d’une journée et articulée autour d’un programme conséquent d’une dizaine de conférences, WIA#8 permettra de réunir à Grenoble entrepreneurs, porteurs de projet et investisseurs de l’internet alpin.

Tous les détails sur le site de l’association Web In Alps.

Rendez-vous à la Chambre de Métiers de Grenoble le 1er décembre.

La course aux mesures

Avec mon petit côté geek (mais je me soigne), voilà un certain temps que j’ai fait l’acquisition d’une balance WiFi Withings puis de leur tensiomètre connecté. Je dois avouer que de disposer d’un suivi précis et sur le long terme aide à comprendre certains mécanismes du corps humain et à changer quelques (mauvaises) habitudes. Aussi devient-il rapidement grisant de vouloir mesurer d’autres paramètres de son activité quotidienne.

Balance Withings

Dans cet esprit, je viens juste de lire des articles sur le dernier gadget de Nike, la Fuelband. La Fuelband est censée mesurer notre activité physique quotidienne et en déduire notre dépense de calories. Outre que la mesure essentiellement basée sur l’interprétation des données mesurées par un accéléromètre peut sembler légère, on peut se poser la question de ce qu’on doit vraiment mesurer dans notre activité quotidienne. Combien de pas ai-je fait ? Combien de temps suis-je resté assis devant mon ordinateur ? Quoi d’autre ?

Une vie peut-elle se résumer à un lot de données chiffrées ? Cette course aux données ne devient-elle pas une drogue en soi ? J’ai, du coup, renoncé à craquer pour un gadget sans doute rapidement devenu inutile…

Rectificatif du 10 février 2013 : ayant finalement acquis un Fitbit Ultra puis un Fitbit One, j’avoue qu’à l’expérience,  le jugement est différent. Non seulement les appareils Fitbit sont d’une pertinence remarquable dans la mesure des activités quotidiennes mais leur utilisation jumelée au service Fitbit en ligne permet de mieux comprendre ses besoins en calories et, si on prend la peine de saisir ses repas, de mieux comprendre les réels besoins nutritifs quotidiens. Un sacré coach en fait. A noter que le français Withings sort prochainement un appareil similaire et dont le suivi sera certainement intégré aux mesures issues de la balance et du tensiomètre de la même marque. A suivre donc…