La journée de la transition

La crise écologique, économique, sociale et un mot systémique chaque jour plus profonde marque probablement l’avènement d’ordres nouveaux. Une évolution profonde de la société semble ainsi déjà être en marche. En effet, de toutes parts, nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous alimenter, de nous déplacer, d’élever nos enfants, de nous organiser sont réinventées. A l’instar de diverses associations, organisations ou démarches telles que Terre de Liens, La Nef ou l’autopartage, des centaines de milliers de personnes construisent des alternatives au modèle actuel sans toutefois être de doux rêveurs ou des utopistes acharnés. Un collectif pour une transition citoyenne est né.

La Transition telle que définie par les instigateurs du mouvement est un mouvement global pour inventer ensemble un monde économiquement viable, socialement responsable et écologiquement soutenable : une transition non-violente vers des sociétés du bien-vivre par l’éducation, la culture, les échanges fraternels et la recherche de l’intérêt général.

Continuer la lecture de « La journée de la transition »

Terre de Liens avance

Alors que nous entendons parler tous les jours des ravages causés par la financiarisation à outrance de notre économie, il est réjouissant de lire que l’économie solidaire marque des points.

Déjà évoqué sur ce blog, je reprends ici le paragraphe consacré à Terre de Liens dans le rapport annuel de La NEF.

La Foncière Terre de Liens est une société en commandite par actions dont la structure commanditée est la Sarl Terre de liens Gestion détenue à 45 % par la Nef, 45 % par l’Association Terre de liens et 10 % par Sjoerd Wartena, fondateur de Terre de liens.
L’objet de Terre de liens est l’acquisition de foncier agricole afin de le soustraire à la spéculation et le destiner de façon pérenne à une agriculture biologique. Terre de liens est ainsi une fabuleuse réponse à la problématique de l’accès à la terre.
Le succès de Terre de liens ne se dément pas : la Foncière a collecté en 2012, 5,4 millions d’euros portant son capital à près de 30 millions d’euros.
Depuis sa création en décembre 2006, la Foncière Terre de liens a procédé à 83 acquisitions foncières ainsi qu’à l’achat de 125 bâtiments agricoles, 34 maisons d’habitation et ce, dans presque toutes les régions françaises, à l’exception de l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Corse. Actuellement 19 fermes sont en cours d’acquisition. L’ensemble représente un total de 2340 hectares et concerne 167 agriculteurs et agricultrices.

Cette aventure nous concerne tous.

Earth Hour 2013 et transition énergétique

Notez-le sur vos tablettes, la 6ème édition d’Earth Hour aura lieu le 23 mars prochain. L’occasion de rappeler à la mobilisation de tous pour lutter contre le péril climatique et s’engager résolument sur le chemin de la transition énergétique.

Lumières à Las Vegas

En deux mots, Earth Hour est une manifestation annuelle, à l’initiative du World Wide Fund for Nature (WWF) et du quotidien australien Sydney Morning Herald. Elle consiste à couper les lumières et débrancher les appareils électriques non essentiels pour une durée d’une heure afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

En France, cette 6ème édition aura une dimension particulière car elle se déroulera alors que la France aura engagé le débat national sur la transition énergétique.

C’est pourquoi, le WWF appelle nos concitoyens à rejoindre la communauté mondiale Earth Hour pour échanger, partager et construire des expériences citoyennes qui démontrent qu’il n’y a pas de raison de se résigner au dérèglement climatique et qu’il est toujours possible d’agir quand il s’agit d’énergie.

Soyons au rendez-vous…

Par ici les bonnes nouvelles

Il est fatiguant de lire et d’entendre des mauvaises nouvelles à longueur de journée.

L’énumération continue de mauvaises nouvelles semble même parfois tourner à la prophétie auto-réalisatrice… Dans ce registre, il nous est souvent dit que les français sont les champions du monde du pessimisme mais ce ne sont sans doute pas les journalistes radio, télé ou presse écrite qui vont nous aider à changer cet état d’esprit. S’il est facile de trouver toutes sortes d’informations tragiques et déprimantes, il y a aussi  source à enthousiasme et plaisirs simples tous les jours pour peu qu’on se mette dans le bon état d’esprit.

Quelques sites :

Et n’hésitez pas à en signaler d’autres…

Ajout du 5 juin 2013 : bel effort du chroniqueur économique du matin sur France Inter, Dominique Seux, qui a réussi à faire une chronique positive, si, si : ras le bol des mauvaises nouvelles !

Comprendre les labels BIO

On a une sensibilité bio ou on ne l’a pas, il n’en reste pas moins que la dynamique n’est plus invisible.

Le site du Ministère de l’Agriculture présente l’Agriculture Biologique ainsi : « Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.« .

Il n’en reste pas moins qu’une grande disparité de motivations s’affiche. Ainsi, les logos BIO fleurissent partout mais en connaissons-nous vraiment la signification ? Un rapide décryptage s’impose.

Continuer la lecture de « Comprendre les labels BIO »

Le vin naturel se fait une toile

Après la récente projection d’A la lie ou à la mort en ouverture du salon A la rencontre des vins naturels de Grenoble, il semble que le sujet des vins naturels rencontre son public. Sébastien Juy parcourt les différents aspects de la démarche sous-jacente à la production du vin naturel au travers de la rencontre de Patrick Desplats, pionnier du vin naturel.

Voici qu’un autre film, La clef des terroirs de Guillaume Bodin, trouve le chemin du DVD (sortie le 2 mai) après une carrière en salle.

Continuer la lecture de « Le vin naturel se fait une toile »

Les vertus cachées du marc de café

Nous sommes nombreux à boire du café le matin mais attachons-nous la juste attention au marc de café trop souvent jeté sans autre forme de procès ?

Le marc de café se révèle être utile aux plantes et au jardin. En voici quelques usages parfois inattendus :

  • Riche en azote, phosphore et potassium, il peut servir d’engrais. Ajoutez-le à la terre de rempotage des plantes; il est un apport d’éléments nutritifs. Vous pouvez aussi l’épandre à la surface de la terre. L’arrosage fera alors descendre petit à petit les éléments nutritifs vers les racines. Il possède la réputation d’être un bon répulsif contre les insectes et certains vers : pucerons, mouches, fourmis, nématodes.
  • Dans le compost, le marc de café joue, à petites doses, le rôle d’accélérateur et permet de rajouter minéraux et substances à ce dernier. Dans un lombricomposteur, il fera le bonheur de vos vers favoris.
  • Moins connu, il peut également faciliter vos semis au potager. Pour cela, le stocker dans une boîte ouverte, afin de le faire sécher sans moisir. Au moment des semis, mélanger les petites graines claires avec du marc de café. Et, une fois de plus, il éloigne certains insectes nuisibles.
  • Enfin et, sans doute, plus inattendu, il vous servira à empêcher le bouchage de vos tuyaux ainsi que d’anti-odeur. Adieu la soude caustique dangereuse pour vous et l’environnement et le marc de café ! Il suffit d’en mettre une grosse poignée au fond de votre évier, baignoire, lavabo de temps en temps et d’ajouter un peu d’eau quand vous vous lavez par exemple. Adieu les odeurs nauséabondes et les résidus accumulés dans les tuyaux. Attention toutefois, si un bouchon s’est déjà formé, ajouter du marc de café ne ferait qu’aggraver les choses !

Avouez-le, vous ne regarderez plus le fond de votre tasse de café du même œil.

Tous candidats en 2012

A l’initiative du mouvement Colibris de Pierre Rabbi, la campagne citoyenne « Tous candidats en 2012 » lancée en parallèle des élections présidentielles veut réveiller les consciences.

L’idée sous-jacente ? Alimentation, énergie, habitat et urbanisme, économie, éducation, par chacun de nos actes quotidiens, nous participons à transformer le monde. La campagne « Tous candidats » cherche, au-delà de toutes considérations politiques, économiques et partisanes, à permettre à chacun de se déclarer candidat à l’action et de poser les fondements d’une société nouvelle.

Colibris a développé un site spécialement dédié à la campagne pour permettre à chaque personne de se déclarer candidat, de créer son affiche et son slogan de campagne.

Nul doute que l’objectif des 25.000 candidats sera rapidement atteint.

Retour d’expérience sur six mois de lombricompostage

Voilà près de six mois que j’ai franchi le cap du lombricompostage à domicile.

Après six mois, que dire ? Le lombricompostage tient vraiment ses promesses. Passé l’étape psychologique d’accueillir un foyer de vers lombrics chez soi, le lombricomposteur absorbe toutes sortes de déchets ménagers ainsi que quelques matières carbonées telles que le carton sans la moindre odeur ou autre gêne. Au bout de quelques semaines, il en résulte un terreau facilement dispersable dans divers pots de plantes. Le volume extrait par rapport au volume apporté est quand à lui tout à fait étonnant. Et que dire de la bonne conscience ressentie de ne plus alimenter les incinérateurs avec des matières contenant de grandes quantités d’eau et nécessitant donc une énergie importante pour être brulées.

Un petit acte civique qui pourrait avoir de grands effets s’il se généralisait…

Une petite illustration par l’exemple :

Merci à Terre Native pour ses précieux conseils au démarrage.

Connaissez-vous les vins naturels ?

Il ne faut pas confondre vins naturels et les vins bios.

Les vins naturels sont le fruit d’un travail consistant à laisser les levures indigènes opérer leurs transformations successives afin d’obtenir une vinification longue, calme et stylée pour permettre aux vins de laisser apparaître toutes leurs expressions. De plus, la notion de vin naturel implique l’emploi d’un minimum de soufre voire pas de soufre du tout.

Les vignerons s’investissant dans cette « forme » de vin cherchent à travailler les vignes et aussi les vins en respectant la nature des sols par un travail long et minutieux. Le recours aux désherbants est proscrit pour permettre à la vigne de donner toutes ses qualités de terroir et de pureté ; ce qui implique l’absence de désherbant, de pesticides, d’engrais, d’insecticides et de produit de synthèse.

Un acte militant donc.

De nombreux salons de découverte du vin naturel se tiennent à travers la France vous permettant de découvrir une approche différente du vin. S’il faut savoir les apprécier avec modération, une découverte s’impose.

Liens :