UPnP s’attaque à l’internet des objets

IoT, UPnP sont des acronymes abscons pour vous ? Plus pour bien longtemps.

En effet, le forum UPnP travaille à une version UPnP+ pour une interconnexion simplifiée des objets connectés (le fameux Internet of Things ou IoT).

P’n’P (Plug and Play) était déjà le standard qui a révolutionné la connexion des périphériques d’ordinateurs. En effet, aujourd’hui, qui se pose encore une question de compatibilité en connectant un périphérique USB ? Qui se souvient encore de la configuration de la vitesse, de la parité et des bits d’arrêt de la moindre liaison série ou des conflits d’interruptions pour toute nouvelle carte insérée dans son unité centrale ?

L’objectif d’UPnP+ est d’apporter la même facilité d’interconnexion à ces objets connectés qui commencent à se multiplier rapidement. N’étant probablement qu’au début d’une déferlante d’objets connectés, une standardisation de leur interconnexion est plus que bienvenue.

Les échanges reposeraient sur un protocole XMPP, déjà largement utilisé par les services de messagerie instantanée.

La mode étant plutôt aux protocoles propriétaires, tous les fabricants joueront-ils le jeu ? A n’en pas douter, en cas d’adoption, cela aura aussi une incidence sur les prix de ces objets. Nike vient d’ailleurs opportunément de se retirer de la course en retirant son FuelBand du marché. Un hasard ?

Liens :

Vers une banque (enfin) éthique ?

Déjà mentionnée dans un billet précédent intitulé Et si vous optiez pour des finances écologiques ?, La Nef est en passe de franchir un nouveau pas. En effet, si la prochaine assemblée générale en décide ainsi, La Nef pourrait devenir une vraie banque à part entière. Elle prendrait alors son autonomie de son partenaire historique, le Crédit Coopératif, simplifiant par là même de nombreuses démarches.

Une petite mise en perspective s’impose. Depuis la crise de 2008, les banques ont changé de ton et chantent à qui veut l’entendre les vertus de l’investissement responsable, social et local. Mais, à moins d’être particulièrement crédule, personne n’imagine qu’il y ait vraiment eu un véritable changement de nature de celles-ci. Il est donc grand temps de se tourner vers des banques construites différemment et, donc, ayant un objectif différent, plus radical. Une banque véritablement éthique.

Continuer la lecture de « Vers une banque (enfin) éthique ? »

Et si l’avenir automobile passait vraiment par la voiture autonome

On nous parle de plus en plus souvent des expériences de voiture autonome. Ce type de projet ressemble pour le moment à un sommet de la geekitude.

On doit pourtant se poser la question. Et si l’avenir automobile passait vraiment par la voiture autonome ?

Les journalistes automobiles ricanent en évoquant la perte du « plaisir de conduire » mais ne se trompent-ils pas tout simplement de modèle ? La voiture autonome a t-elle vraiment vocation à remplacer la voiture particulière. Poser la question est déjà y répondre.

Continuer la lecture de « Et si l’avenir automobile passait vraiment par la voiture autonome »

Tronches de vin – le guide des vins qu’ont d’la gueule

Tronches de vin - Le guide des vins qui ont d la gueule

Quand un collectif de bloggeurs se lance dans la rédaction d’un guide ; l’angle se devait d’être différent. Quand, en plus, ce collectif défend l’approche naturelle du vin, les vignerons rencontrés sont nécessairement atypiques. Lorsqu’en plus ce collectif rencontre l’éditeur Jean-Paul Rocher, cela donne Tronches de vin – Le guide des vins qu’ont de la gueule, finalement co-édité par les éditions de l’épure et Marie Rocher.

Olif nous résume le projet ainsi : « Tronches de vin, c’est un peu le passage du rêve internautique à la réalité papier, la concrétisation palpable de longues années d’écriture sur le web. Un défi et un sacré challenge pour nous, aussi, que nous sommes fiers et heureux d’avoir pu mener à bien après un certain nombre de vicissitudes. Tronches de vin est un véritable ouvrage collectif, où tous les co-auteurs se situent sur le même pied d’égalité.« .

Dans la veine du Guide de l’Alter-vin des compères Laurent Baraou et Monsieur Septime paru l’année dernière, ici, ce sont 117 portraits de vignerons français mais aussi chilien, espagnols, italiens, libanais ou suisses. Une invitation à aller au delà de la bouteille et de rencontrer ces personnages.

Aux dernières nouvelles, un second tirage est déjà lancé.

L’ouvrage est disponible dans toues les bonnes librairies ainsi qu’en ligne sur le site des éditions de l’épure, sur Amazon.fr et Fnac.com.

Earth Hour 2013 et transition énergétique

Notez-le sur vos tablettes, la 6ème édition d’Earth Hour aura lieu le 23 mars prochain. L’occasion de rappeler à la mobilisation de tous pour lutter contre le péril climatique et s’engager résolument sur le chemin de la transition énergétique.

Lumières à Las Vegas

En deux mots, Earth Hour est une manifestation annuelle, à l’initiative du World Wide Fund for Nature (WWF) et du quotidien australien Sydney Morning Herald. Elle consiste à couper les lumières et débrancher les appareils électriques non essentiels pour une durée d’une heure afin de promouvoir l’économie d’électricité et, par conséquent, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la lutte contre le réchauffement climatique.

En France, cette 6ème édition aura une dimension particulière car elle se déroulera alors que la France aura engagé le débat national sur la transition énergétique.

C’est pourquoi, le WWF appelle nos concitoyens à rejoindre la communauté mondiale Earth Hour pour échanger, partager et construire des expériences citoyennes qui démontrent qu’il n’y a pas de raison de se résigner au dérèglement climatique et qu’il est toujours possible d’agir quand il s’agit d’énergie.

Soyons au rendez-vous…

Par ici les bonnes nouvelles

Il est fatiguant de lire et d’entendre des mauvaises nouvelles à longueur de journée.

L’énumération continue de mauvaises nouvelles semble même parfois tourner à la prophétie auto-réalisatrice… Dans ce registre, il nous est souvent dit que les français sont les champions du monde du pessimisme mais ce ne sont sans doute pas les journalistes radio, télé ou presse écrite qui vont nous aider à changer cet état d’esprit. S’il est facile de trouver toutes sortes d’informations tragiques et déprimantes, il y a aussi  source à enthousiasme et plaisirs simples tous les jours pour peu qu’on se mette dans le bon état d’esprit.

Quelques sites :

Et n’hésitez pas à en signaler d’autres…

Ajout du 5 juin 2013 : bel effort du chroniqueur économique du matin sur France Inter, Dominique Seux, qui a réussi à faire une chronique positive, si, si : ras le bol des mauvaises nouvelles !

La course aux mesures

Avec mon petit côté geek (mais je me soigne), voilà un certain temps que j’ai fait l’acquisition d’une balance WiFi Withings puis de leur tensiomètre connecté. Je dois avouer que de disposer d’un suivi précis et sur le long terme aide à comprendre certains mécanismes du corps humain et à changer quelques (mauvaises) habitudes. Aussi devient-il rapidement grisant de vouloir mesurer d’autres paramètres de son activité quotidienne.

Balance Withings

Dans cet esprit, je viens juste de lire des articles sur le dernier gadget de Nike, la Fuelband. La Fuelband est censée mesurer notre activité physique quotidienne et en déduire notre dépense de calories. Outre que la mesure essentiellement basée sur l’interprétation des données mesurées par un accéléromètre peut sembler légère, on peut se poser la question de ce qu’on doit vraiment mesurer dans notre activité quotidienne. Combien de pas ai-je fait ? Combien de temps suis-je resté assis devant mon ordinateur ? Quoi d’autre ?

Une vie peut-elle se résumer à un lot de données chiffrées ? Cette course aux données ne devient-elle pas une drogue en soi ? J’ai, du coup, renoncé à craquer pour un gadget sans doute rapidement devenu inutile…

Rectificatif du 10 février 2013 : ayant finalement acquis un Fitbit Ultra puis un Fitbit One, j’avoue qu’à l’expérience,  le jugement est différent. Non seulement les appareils Fitbit sont d’une pertinence remarquable dans la mesure des activités quotidiennes mais leur utilisation jumelée au service Fitbit en ligne permet de mieux comprendre ses besoins en calories et, si on prend la peine de saisir ses repas, de mieux comprendre les réels besoins nutritifs quotidiens. Un sacré coach en fait. A noter que le français Withings sort prochainement un appareil similaire et dont le suivi sera certainement intégré aux mesures issues de la balance et du tensiomètre de la même marque. A suivre donc…

Le guide de l’alter-vin

Lire Le guide de l’alter-vin n’est pas juste lire un guide des vins. Laurent Baraou et Monsieur Septime militent activement pour une approche du vin différente, plus saine pourrait-on dire. Nouvel opus des deux compères, Le guide de l’alter-vin vient de paraître et nous propose bien plus qu’une sélection de vignerons hors du commun en nous aidant à retrouver du sens à la dégustation du vin.

« La France a connu son Salon des Refusés sous Napoléon III. Hors de l’art bourgeois, de nombreux peintres porteurs d’un souffle nouveau étaient en train de heurter, bousculer, révolutionner le monde de la vieille croûte. Refusées par l’Académie lors des sélections pour le Salon de la peinture et de la sculpture, des œuvres majeures seront malgré tout présentées. On y découvrit Le Déjeuner sur l’herbe de Manet, des études de Pissarro, Féerie signé Fantin-Latour ou encore Cézanne. Toutes les époques, tous les arts connaissent leurs verrous et leur point de rupture, leur avant-garde et leurs querelles d’arrière-garde. Le vin comme la peinture fait partie des passions françaises. Le vin connaît ses dissidents, ses résistances au conformisme et à la sclérose. Car dans la mondialisation du vin, un danger majeur, qui en administre mille autres, menace une culture millénaire de la diversité : la standardisation des goûts. » Continuer la lecture de « Le guide de l’alter-vin »

Comprendre les labels BIO

On a une sensibilité bio ou on ne l’a pas, il n’en reste pas moins que la dynamique n’est plus invisible.

Le site du Ministère de l’Agriculture présente l’Agriculture Biologique ainsi : « Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.« .

Il n’en reste pas moins qu’une grande disparité de motivations s’affiche. Ainsi, les logos BIO fleurissent partout mais en connaissons-nous vraiment la signification ? Un rapide décryptage s’impose.

Continuer la lecture de « Comprendre les labels BIO »

Le vin naturel se fait une toile

Après la récente projection d’A la lie ou à la mort en ouverture du salon A la rencontre des vins naturels de Grenoble, il semble que le sujet des vins naturels rencontre son public. Sébastien Juy parcourt les différents aspects de la démarche sous-jacente à la production du vin naturel au travers de la rencontre de Patrick Desplats, pionnier du vin naturel.

Voici qu’un autre film, La clef des terroirs de Guillaume Bodin, trouve le chemin du DVD (sortie le 2 mai) après une carrière en salle.

Continuer la lecture de « Le vin naturel se fait une toile »