Là-bas si j’y suis

Vendredi, c’était la dernière de Là-bas si j’y suis, pour cette saison. Un petit article pour parler de cette émission essentielle diffusée sur France Inter depuis plus de vingt ans, Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet. Pour ma part, Daniel Mermet rimera toujours avec Dans les rues de Paramaribo, il y a une rue qui monte et qui ne descend jamais, émission de création radiophonique faisant partie de L’oreille en coin, fameuse émission dominicale sur France Inter diffusée dans les années 70.

Pour en revenir à l’émission, elle est impossible à résumer. Parmi les portraits réalisés dans l’émission, des personnages essentiels à notre quotidien tels qu’Ambroise Croizat, Jean Zay, Charles Palant. Des portraits aussi de personnes plus inconnues mais d’une réalisation impeccable, d’une grande humanité. Des débats avec l’équipe du Monde Diplomatique. Un reportage dans les usines de la honte au Bangladesh bien avant l’accident médiatisé, un entretien approfondi avec l’auteur de la Théorie des drones, etc.. Tout plein d’autres choses encore… Un grand panorama social et sociétal de notre monde.

L’émission a aussi fédéré tout un réseau de cafés repaires des AMG (Auditeurs Modestes et Géniaux tels que souvent salués par Daniel Mermet).

Une émission essentielle à écouter ou à podcaster. Un site d’archives existe sur la-bas.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.