L’appel de Cantona

Curieux carambolage dans l’actualité, l’affaire WikiLeaks (lire : Pourquoi le monde a besoin de WikiLeaks) et l’appel de Cantona semblent se télescoper. Simple coïncidence ou signe plus profond ?

L’appel de Cantona semble simpliste (pour casser le système bancaire, retirez vos fonds) et est beaucoup décrié par notre caste dirigeante qui y voit une menace gratuite et irresponsable.

Mais si l’on écoute bien, si Eric Cantona appelle chacun à retirer les fonds de son compte bancaire, il appelle surtout à rendre les manifestations plus efficaces que de simples défilés. En effet, les récentes manifestations nous ont bien montré que les simples rapports de forces déduits d’un nombre aussi important soit-il de manifestants descendus dans la rue ne sont plus d’actualité avec des forces qui naviguent au delà de nos représentations démocratiques et qui dictent leur loi. Le message à envoyer doit donc prendre une forme différente et sans doute plus concrète. La simple évocation du pouvoir de chacun de retirer ses fonds semble déjà susciter une autre résonance. Il est clair que ce type de manifestation ne résout en rien les difficultés actuelles mais il affirme la volonté d’une orientation que nos dirigeants ne semblent plus vouloir ou pouvoir prendre.

Au delà du simple retrait des fonds de votre compte en banque, posez-vous la question de ce que deviennent vos fonds une fois déposés sur votre compte, posez vous la question alors du choix de votre banque et du choix de vos placements. Certaines banques se proposent en effet d’être plus vertueuses en termes de placements. Vos fonds sont alors généralement placés dans l’économie réelle et locale et n’alimentent alors plus la spéculation globale (lire : Terre de liens, pour une économie plus morale). Il revient en effet à chacun de choisir ce qu’il finance avec les fonds qu’il dépose à la banque.

J’en reviens au début de mon billet, le rapport entre l’affaire WikiLeaks et l’appel de Cantona. Un film actuellement à l’affiche le montre mieux qu’un long discours. Inside Job explique comment la crise financière de 2007/2008 s’est produite et pourquoi nous n’en sommes pas sortis. A voir absolument ! Vous comprendrez les conséquences cumulées de l’opacité d’un système et de l’effet de levier appliqué sur les fonds confiés à nos chères banques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.