Retour d’expérience sur six mois de lombricompostage

Voilà près de six mois que j’ai franchi le cap du lombricompostage à domicile.

Après six mois, que dire ? Le lombricompostage tient vraiment ses promesses. Passé l’étape psychologique d’accueillir un foyer de vers lombrics chez soi, le lombricomposteur absorbe toutes sortes de déchets ménagers ainsi que quelques matières carbonées telles que le carton sans la moindre odeur ou autre gêne. Au bout de quelques semaines, il en résulte un terreau facilement dispersable dans divers pots de plantes. Le volume extrait par rapport au volume apporté est quand à lui tout à fait étonnant. Et que dire de la bonne conscience ressentie de ne plus alimenter les incinérateurs avec des matières contenant de grandes quantités d’eau et nécessitant donc une énergie importante pour être brulées.

Un petit acte civique qui pourrait avoir de grands effets s’il se généralisait…

Une petite illustration par l’exemple :

Merci à Terre Native pour ses précieux conseils au démarrage.

4 réflexions sur « Retour d’expérience sur six mois de lombricompostage »

  1. Bon geste écologique, je ne connaissais pas du tout.
    Il faut mieux tout de même habiter en maison et pouvoir comme dans la vidéo le laisser dans le jardin.

  2. C’est, certes, plus simple mais on peut toujours trouver un pot de fleurs à combler au lieu d’acheter du terreau. Sinon, une petite sortie dans un parc permet d’épandre le compost. Un geste somme toute plus agréable que d’avoir à descendre les poubelles…

  3. Bonjour, justement, pour Noël, on m’a offert un lombricomposteur Terre Native… J’avoue que c’est pas franchement le modèle que j’attendais.. J’aurais préféré un éco worms. Je vais le mettre en route sous peu mais je suis un peu anxieuse. C’est tout petit, les vers ne peuvent pas se déplacer d’un plateau à un autre comme un dans lombricompost classique. Je ne sais pas ce que ça va donner avec le bois plutot qu’avec le plastique, j’ai peur de la moisissure et du pourissement. Je ne sais pas si ils vont avoir assez de place… Bref, je verrai bien mais j’ai lu sur plusieurs site que c’etait pas vraiment un bon truc… Vous, vous en avez été satisfait ?

    Merci pour votre réponse

  4. Bonsoir Carolyn, oui, le premier contact avec ce type de lombricomposteur surprend mais je vous assure qu’il fonctionne à merveille. Le fait qu’il soit en bois n’est pas gênant du fait de l’absence de « jus ». Il y a une illustration très explicite de son fonctionnement sur le site de Terre Native.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.