Apple vaut maintenant plus que Microsoft

Deux jours après le billet Sale temps pour Microsoft, voici que la capitalisation boursière d’Apple dépasse celle de Microsoft…

(source Business Insider)

Si dans les détails financiers la nouvelle est légèrement prématurée et qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, certains signes n’en sont pas pour le moins forts…

Sale temps pour Microsoft

Que de nouvelles dans le pré-carré de Microsoft ces derniers temps. On ne sait même comment plus les hiérarchiser. Rappelons en donc quelques unes en vrac.

  • L’iPhone puis l’iPad chamboulent complètement le marché des smartphones.
  • HP rachète Palm et s’intéresse fortement à WebOS pour ses futurs appareils nomades.
  • Google annonce le Chrome Web Store dédié aux applications web destiné à Google Chrome mais aussi au nouvel OS Chrome OS.
  • Android de Google dépasse Windows Mobile sur les smartphones.
  • Office rencontre un terrain de plus en plus encombré avec les solutions Open Source ou web.
  • HTML5 fait de plus en plus de bruit et pourrait sonner le glas des formats propriétaires.
  • etc.

Microsoft se voit donc attaqué sur sa position monopolistique sur le marché des systèmes d’exploitation comme sur sa vache à lait que constitue la suite bureautique Office.

J’avais beaucoup apprécié le pari de Palm avec le Palm Pré qui est ni plus ni moins qu’un navigateur Internet hardware. L’arrivée des diverses plateformes réservera encore des surprises avec des produits qui seront, en pratique, des navigateurs accédant à Internet avec une autre ergonomie mais surtout sans passer par le sempiternel ordinateur de bureau ou portable..

Microsoft aurait-il raté le virage de la mobilité comme il avait raté le virage d’Internet avant de déclarer les hostilités en imposant Internet Explorer ?

Start-up égal jeu de massacre ?

Qui a dit que l’univers des start-up était un jeu de massacre ?

Voici une mosaïque de sociétés Web2.0 avec ses succès et ses échecs en 2008.

Web 2.0 logo chart - updated for 2009 (dead companies)

En attendant la version 2009, une version avec des espaces blancs est aussi disponible pour les futurs candidats : http://www.flickr.com/photos/meg/3537830117/.

Article original : Game Web 2.Over??

Les Google Webmaster Tools s’enrichissent

Au delà des incontournables outils connus par la majorité des utilisateurs d’Internet, Google propose des outils très précieux pour les webmasters, les personnes en charge de la création, de la réalisation et du bon fonctionnement des sites web. Fidèle à la philosophie, ces outils sont gratuits et se veulent être destinées à améliorer le web.

Parmi ceux-ci, les plus anciens sont sans doute les Google Webmaster Tools. Longtemps réservés à vérifier qu’un site web était conçu de façon à permettre son indexation correcte, les Google Webmaster Tools viennent de recevoir une belle mise à jour permettant de mieux connaître son référencement et la transformation de celui-ci sur les différentes requêtes soumises au moteur de recherche de Google.

On se délectera de suivre le nombre d’affichages quotidien et le taux de clic correspondant aux résultats de chaque requête. Avec un taux de conversion de 60 % à 75 %, on y voit clairement l’importance d’une présence en première ligne des résultats de recherche. On y voit aussi l’illustration du phénomène de la longue traîne qui génère du trafic entrant sur de nombreuses requêtes périphériques au sujet principal.

Cette information ravira les gourmands de chiffres. Les principaux enseignements restent toujours un contenu pertinent et la sempiternelle recherche de liens entrants optimisés qui restent la meilleure garantie d’une bonne place dans les résultats de recherche.