Chrome OS, une vraie vision ?

Il y a un peu plus d’un an, après mes premiers essais avec Google Chrome, j’évoquais déjà la notion d’un système d’exploitation basé sur Chrome pour exécuter les diverses applications en ligne du même éditeur. Un an après, voici que l’annonce est devenue officielle, Google a annoncé son système d’exploitation dont le cœur est constitué d’un cœur Linux optimisé capable de faire tourner Google Chrome et toutes les applications web sur de nombreuses machines avec une puissance de traitement limitée. Rien de vraiment surprenant donc ici…

Google Chrome

Depuis cette annonce, on assiste à de longs débats à savoir si Google va détrôner Microsoft sur le marché, ô combien lucratif, du marché du PC.

Sans entrer dans de sempiternels débats techniques, je pense que ceux qui alimentent ce genre d’arguments se trompent.

Avant de trancher ce débat, je pense qu’il faut ici faire un parallèle entre les marchés du PC et celui des téléphones portables.

En effet, on constate que l’envol du marché du téléphone portable est notamment poussé par les pays en voie de développement qui ne passent pas par la trop coûteuse case de l’infrastructure téléphonique câblée pour passer directement à celle du téléphone cellulaire. Très logiquement, ces pays vont sans doute passer directement à l’accès mobile à Internet (qui oserait croire à une campagne d’équipement en haut débit quand on voit la difficulté à en équiper les Etats-Unis ?).

Et si le pari de Google était celui-ci ? C’est à dire de parier que le vrai prochain développement d’Internet se trouverait dans les pays en voie de développement qui ne passeraient pas massivement pas la case PC mais directement à la case du terminal mobile connecté à Internet, et ce, pour de multiples raisons. On peut en effet trouver ici de multiples raisons telles que de ne pas entrer dans le jeu de Microsoft qui consiste à alimenter la course au besoin de puissance de traitement ou « le chacun son PC » en pratique, pour de simples raisons financières. Le projet OLPC est aussi passé par là, montrant que les ordinateurs survitaminés n’étaient qu’une histoire de marketing.

Il y a certes de nombreux autres débats à voir Google contrôler un système d’exploitation en ligne mais la question économique n’est pas innocente pour quelques milliards d’utilisateurs futurs…

5 réflexions sur « Chrome OS, une vraie vision ? »

  1. Le projet O3b de Google confirme l’importance des pays en voie de développement ! Chrome OS est un client léger pour terminaux low cost, c’est peut être un premier pas vers un client ultra léger !

  2. Je ne connaissais pas ce projet O3b mais merci pour ce complément d’informations car, effectivement, tout se tient !
    Le projet O3b (the Other 3 billion) est un projet visant à connecter les autres trois milliards d’humains à Internet.

  3. C’est clair !
    En pratique, chercher à voir en Chrome OS un concurrent à Windows ou même aux distributions Linux et ne pas intégrer l’opportunité de ces prochains marchés ne permet sans doute pas de trouver le sens profond de la démarche de Google. On peut faire confiance à Google pour voir plus loin que le bout de la lorgnette…

  4. Il ne faut surtout pas oublier que les fondateurs de Google garderont toujours l’esprit universitaire qu’ils ont hérité de leurs parents. Ils sont très avides de connaissances et ont laissé leur ego de côté depuis très longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.