Kriss

Kriss, la voix mythique de France Inter et de FIP, est partie il y a quelques jours.

Parler de Kriss renvoie à mes premières découvertes de la radio au milieu des années 70 avec des émissions comme Marche ou rêve de Claude Villers mais surtout l’Oreille en Coin de Jean Garretto et Pierre Codou. Emission résolument collective, véritable tunnel radiophonique du dimanche alternant avec beaucoup de justesse émissions comiques et créations radiophoniques, certaines voix s’en détachaient comme celles inoubliables de Kriss et de Claude Dominique, certaines voix sont encore présentes sur l’antenne de France Inter comme celles de Paula Jacques, Daniel Mermet, Denis Cheissoux, Marie-Odile Monchicourt, etc.. Mais Kriss, c’était aussi des émissions en 2009 encore avec son ton jovial inégalé et sa relation toute particulière avec les auditeurs. Le générique seul déjà donnait de la légèreté et parlait à l’âme. De la radio qui ne se contente pas d’enchaîner musique et publicité.

Ce qu’il y a de bien à la radio, c’est l’absence de l’image qui laisse libre court à l’imagination. Kriss a servi cette haute image de la radio avec un talent et une sensibilité incroyables.

« …elle avait participé à m’ouvrir l’imagination vers d’autres formes de radio. Il y a bien longtemps. » Yves B.

L’émission hommage diffusée dimanche 22 novembre a su trouver le ton juste. Merci Kriss.

Lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.