Le Louvre

Qui a dit que la France ne savait pas vivre dans son temps ?

Le Louvre est pourtant une belle illustration du contraire, à l’excès peut être. En effet, d’une première forteresse érigée sous Philippe Auguste et sans cesse remodelé, le voici devenu symbole fort de la France.

La cour carrée du Louvre

Après l’époque du Louvre forteresse défensive de Paris puis siège de rois de France de Charles V à Louis XIV, l’esprit révolutionnaire épargna le bâtiment depuis longtemps abandonné par la monarchie et commença à y installer un musée dès 1794, alimenté notamment le flux des saisies révolutionnaires. Si Napoléon III s’est attelé à l’achèvement des travaux du Grand Dessein d’Henri IV, La Commune verra la disparition d’une aile du palais jamais reconstruite. En 1871, la France installe son ministère des finances dans l’aile Richelieu du palais du Louvre.

Il faudra attendra la fin du XXe siècle avec notamment les travaux de l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei à l’initiative de François Mitterrand pour que le Louvre devienne le plus grand musée du Paris et le plus visité au monde avec 8,3 millions de visiteurs en 2006. On se souviendra longtemps des polémiques soulevées par la construction de la devenue famause pyramide de Pei.

Avec les récentes installations successives de McDonald’s et d’Apple, le XXIe siècle verra t-il le Louvre transformé en plus grand centre commercial du monde ?

S’il faut savoir vivre avec son temps, on peut quand même se féliciter que le Louvre ait échappé à l’étape Le Louvre plus grand parking automobile au monde à l’époque où Georges Pompidou déclarait qu’il fallait adapter la ville à l’automobile. Il serait sans doute souhaitable que d’autres excès soient évités.

Liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.