Les Bus Cyclistes

Le transport à vélo reprend doucement une place qu’il est dommage qu’il ait perdu et certaines initiatives, si elles peuvent paraître loufoques, n’en sont pas moins d’une grande cohérence.

Ainsi, les Bus Cyclistes.

L’idée ici est simple. Elle consiste à créer des « lignes de bus cyclistes ». A la manière des bus pédestres, ces lignes de bus consistent à créer des groupes de personnes cherchant à faire tout ou partie d’un même trajet à vélo plus ou moins au même moment, en général pour se rendre sur leur lieu de travail. Si ce trajet peut évidemment être effectué en solo, l’intérêt de ce genre d’initiative est cependant fort et multiple. En effet, il crée une dynamique de groupe propice à inscrire cette démarche dans la durée mais, et surtout, le groupe ainsi constitué est appréhendé comme un véritable véhicule lorsqu’il est amené à se déplacer sur la chaussée routière. Cette différence de perception constitue, en pratique, un gage de sécurité indéniable pour les cyclistes propre à faire tomber des barrières et à susciter des motivations.

A l’heure où une voiture retirée de la circulation pour un trajet domicile-travail équivaut à plus ou moins une tonne de CO2 rejeté de gagné par an, toutes les initiatives qui permettent de renforcer les modes de transports alternatifs et propres doivent être saluées.

Visiter :

3 réflexions sur « Les Bus Cyclistes »

  1. Une bonne idée, une sorte de co-cyclo-age à organiser.
    Organiser justement, là est la difficulté. N’y a t il pas quelques difficultés à surmonter ? Je pense aux valeurs cyclistes, liberté : de sa vitesse, de son heure de départ, de son trajet, efficacité du temps de trajet en ville. Toutes ces valeurs qu’il faut abandonner pour profiter de la sécurité et de la convivialité du groupe.
    Et puis, tout le monde n’habite pas au même endroit, et mes voisins ne travaillent pas sur mon lieu de travail. Il faut dire, en plus, que mes voisins ne sont pas cyclistes.
    Bref, une belle utopie ce bus cycliste.

  2. Je te trouve un peu dur.
    L’intérêt de cette initiative est surtout de lever les objections de certaines récalcitrants à envisager d’effectuer un trajet à vélo.
    Les Bus Cyclistes proposent de bénéficier de l’effet de groupe pour la découverte, la sécurité et la convivialité. Je me souviens qu’à l’époque des grandes grèves de 1995, certains parisiens, trop habitués aux trajets en métro, étaient littéralement perdus à l’idée d’avoir à se déplacer à la surface, que ce soit à pied ou à vélo.
    Ensuite, effectivement, à chacun de jauger le poids de ces avantages au regard des contraintes du groupe.

  3. En 1995, c’est par obligation que les masses incultes, incapable d’imaginer d’utiliser un autre moyen de transport, se sont retrouvées sur le trottoir (au sens propre). Est-ce que cette joyeuse initiative cyclo-burlesque permettra à tous ces bas de plafond, accro au véhicule motorisé, de tenter l’expérience ? D’accord, saluons les bucoliques bonnes intentions, mais n’espérons pas trop des résultats.
    Je crois malheureusement que seule la contrainte, économique ou environnementale, peut améliorer la situation. En attendant, busso-cyclez donc ! J’attends de voir votre invitation Mr Conrad. Je viendrai vous soutenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.