Alpazur, un symbole de la nostalgie ferrovière

Allez savoir pourquoi, des générations de petits garçons ont joué au train électrique. Si le train véhicule toujours une forte nostalgie, le temps des trajets mythiques est malheureusement révolu.

Parmi ces liaisons mythiques et spectaculaires, le trajet reliant Genève à la Méditerranée en traversant les Alpes, la mythique ligne Alpazur, a été malmené depuis plusieurs années pour devenir quasi inexistant aujourd’hui.

Symbole particulièrement palpable, la gare de Digne les Bains est aujourd’hui envahie par les herbes. En effet, la liaison ferrée SNCF a été abandonnée depuis des années au profit d’une liaison par car. De plus, les correspondances avec le train des Pignes n’étant plus assurées, la plateforme d’interconnexion dépérit lentement au doux soleil de Provence.

La création du Sillon Alpin lui redonnera t-il un semblant de renouveau. Il s’agit là d’un doux rêve. Je crains plutôt que l’époque du Voyage en train ne soit définitivement révolue au profit du trajet, qui se doit d’être rapide par définition… Il existe encore certains trajets d’une autre époque tels que le Lyon-Bordeaux à qui il ne manque que la vapeur pour nous transporter près d’un siècle en arrière.

Lire :

2 réflexions sur « Alpazur, un symbole de la nostalgie ferrovière »

  1. Bonjour,

    Et merci pour avoir cité l’un de mes articles.

    Voici quelques données qui peuvent faire réfléchir sur le potentiel de la liaison Valpazur; les temps changent 🙂

    Objet : Grands travaux sur la ligne des Alpes

    En 10 ans, le trafic de la ligne des Alpes, Marseille-Briançon, a augmenté de 25 %.

    Le Conseil Régional PACA a engagé depuis 2006 un important programme de modernisation de la voie, qui à l’automne 2008 s’est traduit par le renouvellement de la voie de la bifurcation du Poteau-St-Luc (avant gare de Veynes) à Serres-les-Alpes, soit sur environ 20 km :
    – renouvellement intégral du ballast
    – traverses en béton
    – attaches modernes (en général Nabla)
    – rails neufs

    Cette année, les travaux vont se poursuivre entre Veynes et Château-Arnoux-St-Auban :
    – environ 40 km de voie à moderniser
    – 64000 tonnes de ballast
    – 46000 traverses neuves en béton (généralement monobloc)
    – 225 ouvriers sur le chantier

    Pour faciliter les travaux, la circulation des trains de voyageurs sera
    interrompue :
    – entre Veynes et Sisteron, du lundi 31 Aout au vendredi 16 octobre 2009
    – entre Veynes et Chateau-Arnoux, du samedi 17 octobre au vendredi 27 novembre 2009
    Le service restera assuré par des autocars.

    A bientôt

    1. On ne peut évidemment que se féliciter de ces démarches qui devraient remettre l’offre sur la voie de la compétitivité. Le charme y laissera sans doute un peu la place à l’efficacité mais cela semble être le prix à payer pour voir cette ligne continuer à exister. On pourrait même se mettre à rêver d’une résurrection de l’embranchement de Digne !
      Reste à voir ce qu’il en sera du tronçon Grenoble-Veynes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.