Changeons, il le faut

Il y a deux semaines, j’ai vu le film de Jean-Paul Jaud « Nos enfants nous accuseront« . Sur une enquête de Périco Légasse, le film milite clairement pour une agriculture biologique et illustré par le choix d’un maire d’une nourriture exclusivement biologique servie à l’école du village. Ce film met largement en avant les conséquences sur la santé des pratiques de l’agriculture intensive.

Cette semaine, dans le cadre du Festival International du Film Nature et Environnement à Grenoble, j’ai vu en avant première le film « Sous les pavés la terre » de Thierry Kruger et Pablo Girault. Un large panorama des dégâts liés à la place de l’homme et des réflexions pour une présence plus raisonnée. Est-ce encore possible ? Mais n’est-il pas trop tard ?

De nombreuses interviews parmi lesquelles celles de :

Ne ratez pas ces films, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles et changeons, il le faut.

3 réflexions sur « Changeons, il le faut »

  1. Bonjour.

    Merci de ton soutien. A l’une des dernières projo, un gars oeuvrant aussi dans le marketing est venu proposer ses conseils. Mais en fait, ce sont les associations et tout le réseau qui nous soutiennent qui imaginent, si faire se peut, comment amener notre film. C’est du moins la tendance actuelle : les organisateurs ont envie qu’il donne lieu à un débat, une nouvelle convivialité, s’entendent pour réfléchir à comment le présenter …

    De toute manière, nous nous auto-marketons, le budget est serré.

    Salutations citoyennes

    T. Kruger auteur- réalisateur

  2. C’est clair et ça ne marche pas si mal que ça en fin de compte; Et je suis ravi d’apporter ma pierre à l’édifice.

    By the way, belle page sur DailyMotion, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.