Le premier enregistrement sonore était français

Aussi étonnant que cela paraisse, après de 150 ans, le premier enregistrement sonore vient d’être découvert (durant l’été 2007 pour être précis) et il est français…

En effet, grâce aux techniques modernes, des chercheurs américains ont réussi à faire renaitre un enregistrement sonore datant d’avant 1860, soit 17 ans avant l’invention du phonographe par Thomas Edison. L’auteur de cet enregistrement est français, Edouard-Léon Scott de Martinville. Mais à l’époque et aussi étonnant que cela puisse paraître, celui-ci ne pensait pas qu’il était possible de réécouter ses enregistrements. En effet, son « phonautographe » était bien capable d’inscrire une vibration sonore sur du papier noirci mais aucune technique ne permettait alors de rejouer ses enregistrements.

Les technologies modernes ont cependant permis à l’association First Sounds (« premiers sons ») dont l’objectif est de rechercher, de restaurer et de rendre publics le plus vieil enregistrement sonore de l’humanité à partir de deux « phonautogrammes » accompagnant les brevets déposés en 1857 et 1859 ( Ecouter Au clair de la lune).

Bien que dans la seconde moitié du XIXe siècle, plusieurs personnes, le britannique Alexander Graham Bell, inventeur du téléphone, ou le français Charles Cros avec le paléophone, travaillaient comme Scott à essayer d’écrire la représentation visuelle du son, Thomas Edison demeure le premier à avoir reproduit l’un des ses enregistrements avec son phonographe.

Ayant appris l’invention du phonographe par Thomas Edison et voulant faire valoir sa propre contribution, il a écrit dans l’introduction de son dernier livre mémoire de 1878 « Je ne demande pour mes efforts qu’une seule récompense (…) de ne pas oublier de prononcer mon nom dans cette affaire… ». Ce modeste billet est rédigé dans cette philosophie.

Lien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.