Ces petites nouvelles qui énervent

En lisant les résultats des élections municipales sur le site du journal Libération, voici que je tombe sur ce genre de petites nouvelles qui énervent.

L’état vend un bâtiment de l’Imprimerie Nationale dans le 15e arrondissement de Paris pour un montant de 85 M€ en 2003 (à l’époque notoirement sous le prix du marché) pour le racheter 325 M€ quatre ans après… Ca donne envie de payer ses impôts !!!

Et lisez les détails, ça vous donnera encore plus la … Désolé ! Notamment la clause qui permet à Carlyle de ne payer qu’au bout de quatre ans. Pourquoi vendre si ce n’est que pour remplir rapidement les caisses ???

D’ailleurs, je ne me souviens pas que cela ait fait du bruit…

Lien :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.